Butterflight 3.4, le fork betaflight | Découverte, installation et paramétrage

Cleanflight a enfanté betaflight (puis l’inverse 😉 ), c’est maintenant au tour de betaflight d’être papa. En effet, un fork de betaflight vient de sortir en version stable sous le nom de Butterflight 3.4.

Butterflight, un fork c’est quoi?

Un fork est une sous branche d’un logiciel. Au même titre que Betaflight était à sa sortie un fork de cleanflight, butterflight repart du code de betaflight pour en faire une version spécifique. Ici, les créateurs de Butterflight (dont l’un des ex membres de raceflight) ont décidé la création de cette branche afin d’orienter le firmware sur les performances, l’expérience de vol et la facilité de prise en main.

Les fonctions de Butterflight

Repartant de betaflight 3.3, Butterflight dispose de toutes ses fonctionnalités à l’exception de quelques unes retirées afin de permettre de faire tourner correctement le firmware sur une F3. Les développeurs ont donc exclu pour libérer un peu d’espace des fonctions non primordiales tels que le contrôle de led ou le contrôle de servo. En contre partie, vous pourrez donc activer le filtre Kalman sur vos F3 et supérieur. Si vous disposez d’un contrôleur de vol avec un gyro compatible 32Khz, vous pourrez également le faire tourner. Dans mon cas, au dessus de 8khz, le quad devient fou dès l’armement. Allez y donc prudemment en testant, bien évidemment sans hélice, avant de sortir de chez vous. A priori peu de gens ont eu de soucis. Mais peu importe car d’après les premiers retours des pilotes, même en 8/8 le fork vaut le détour.

L’interface de butterflight est pour l’instant calquée sur celle de betaflight configurator, mais les développeurs annonce une interface dédiée. En effet, l’idée étant d’avoir une firmware très simple à prendre en main, un peu comme raceflight peut l’être.

Butterflight les paramètres recommandés

Les developpeurs vous suggèrent des paramètres. Tout d’abord, activer l’Antigravity, les Dynamic filter et l’Airmode. Puis, allez dans la page des filtres et basculez le type de filtre sur PTI et désactivez les 3 notch filter. Enfin, rendez -vous dans le CLI pour taper les commandes suivantes :

set gyro_use_32khz = ON (uniquement pour les gyro compatible 32Khz)
set cpu_overclock = 192MHZ (seulement pour les processeurs F4 et Gyro 32 Khz)
set gyro_stage2_filter_type = FAST_KALMAN
save
set gyro_filter_q = 400
set gyro_filter_r = 88
save

Une fois ces paramètres définis, le reste de la configuration est identique à betaflight. Si vous ne savez pas comment paramétrer betaflight, je vous invite à voir notre tuto sur le paramétrage complet d’un drone avec betaflight.


Le site du firmware


Si vous êtes plutôt Kiss, approfondissez vos connaissance de l’interface avec notre tuto

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites