fbpx

Apprendre à piloter de A à Z | EP7 Momentum et courbes d’apesanteur

Aujourd’hui, reprise de la série « Apprendre à piloter de A à Z ». On verra le mementum est et les courbes d’apesanteur.

Comme d’habitude, le tuto se fera sur Liftoff, qui est pourvu depuis peu d’une nouvelle physique. Le quad utilisé est celui de la Team mistral, qui reste assez réaliste. N’hésitez pas à refaire un tour sur les anciens épisodes de « apprendre à piloter de A à Z » si vous avez un peu perdu la main.

Quand on fait du freestyle, on vole rarement à gaz constants. Le vol se fait plutôt par coups de gaz successifs. C’est la qu’interviennent les courbes d’apesanteur, qu’on utilise pour franchir des obstacles.
Ces courbes se décomposent en 3 mouvements : la période de montée, la période d’apesanteur (aussi nommée mementum est), et la période de descente.

La courbe d’apesanteur est un point important en freestyle. Tant pour le franchissement d’obstacles, que pour la réalisation de figures.

L’idée, c’est de passer assez proche des obstacles pour avoir des mouvements le plus esthétiques possible. Avec de l’entraînement, on peut passer juste au dessus d’un obstacle.
Durant cette courbe, on arrive à un moment ou le quad ne monte et ne descend plus. C’est à partir de ce moment qu’il est préférable de débuter sa figure.

Pour s’entraîner à faire des courbes, il suffit d’aller vers l’avant, de mettre un coup de gaz, de lâcher les gaz, et de reprendre juste avant de toucher le sol. Vous pouvez faire ça simplement au dessus du sol, ou bien au dessus d’un obstacle. L’idée, c’est de s’entraîner à faire cette courbe.

Le mementum est

Une fois qu’on maîtrise les courbes, on va passer au memetum est, le moment ou on ne monte plus et on ne descend plus. Ce moment est intéressant pour faire des sorties de courbes variées.
En effet, une fois arrivé à ce point, au dessus d’un obstacle, on a souvent différentes possibilités de sortie qui s’offrent à nous. Par exemple en haut d’un arbre, on peut avoir différentes sorties selon l’environnement.

Prendre son temps à ce moment donné de la courbe d’apesanteur permet de varier ses figures, et de ne pas faire que des figures qu’on maîtrise, ça permet d’innover dans notre vol.

Pour s’entraîner, il est intéressant de trouver un bosquet, et de s’entraîner à faire des courbes qui permettront d’avoir le mementum est juste au dessus d’un arbre, tout en passant le plus proche possible du dessus de l’obstacle.
La courbe variera bien sur dans la réalité en fonction de quad que vous utiliserez.
Une fois que vous arrivez bien à passer les courbes proche de l’obstacle, et que vous arrivez bien à repérer le mementum est, vous pouvez donner un coup de pitch à 180, ça vous permettra de vous retrouver directement face au sol, vous pourrez sortir ou vous voulez. Si vous donnez à nouveau un coup de pitch, vous sortirez dans la même direction que celle par ou vous arriviez. C’est très intéressant de faire ça dans des bosquets pour s’entraîner aux différentes sorties.

On entend souvent dire qu’il ne faut pas mettre de gaz sur un powerloop, et donc d’avoir un mementum à un moment. Cependant, avec un peu de gaz, on peut contrôler plus facilement sa trajectoire sur un powerloop, de ne pas simplement subir la trajectoire.

Il existe différentes façons d’aborder un obstacle comme un arbre. À pic, c’est à dire un grand coup de gaz en arrivant au pied de l’arbre, ou plutôt allongée, avec un gaz progressif jusqu’au sommet de l’obstacle. C’est deux façons de faire qu’il est intéressant d’utiliser en freestyle pour varier votre style de vol.

En supplément, parlons du propwash

On avait pas prévu de parler de ça, mais ça reste dans la continuité.

Parlons du propwash, en sortie d’une courbe. Si on sort d’une courbe en remettant les gaz brusquement, le quad va vibrer. En effet, il passera dans son propre flux d’air, ça entraînera des vibrations qu’on appelle propwash.
Pour éviter le propwash dans ce genre de figure, il faut amorcer un peu la chute en remettant un peu de gaz avant d’arriver au sol, ce qui fera qu’on avancera en descendant. Non seulement le mouvement sera plus esthétique, mais ça évitera d’avoir des vibrations.

apprendre à piloter propwash
Le phénomène de propwash

Vous vouliez apprendre à piloter ? Vous êtes sur la bonne voie.
On vous donne rendez-vous lundi prochain pour l’épisode suivant. En attendant, entraînez vous, ça vous permettra de progresser plus vite!

 

Theme developed by ThemeStash - Premium WP Themes and Websites