fbpx
Home / La rédac / Le TBS Crossfire Diversity Nano RX est là

Le TBS Crossfire Diversity Nano RX est là 6

Ces derniers mois, nous avons vu l’utilisation des Crossfire se démocratiser. Jusqu’à présent utilisé uniquement pour le long range, il est maintenant partout. Il permet de fiabiliser le lien si précieux entre la radio et le drone même dans des environnements peu adaptés. La fiabilisation va aller encore plus loin, maintenant grâce au Crossfire Diversity Nano RX.

Crossfire Diversity Nano RX, vraiment petit

Un des éléments qui a permis cette démocratisation dans notre discipline est évidemment la taille du nouveau TBS micro TX et des nano RX. L’encombrement dans la frame et sur la radio à terminer de convaincre les pilotes qui étaient encore réticents.

tbs crossfire diversity nano rx
Du TBS micro receiver V2 au TBS nano RX

TBS donc garde la ligne avec l’arrivée du Crossfire Diversity Nano RX en offrant en plus, comme son nom l’indique, le diversity. Alors évidemment, ce RX sera un peu plus grand que le nano RX classique. Voilà une comparaison entre ce tout nouveau Crossfire Diversity Nano RX et un TBS unify 5v, le plus petit VTX de chez TBS.

tbs crossfire diversity nano rx Unify 5v
 Crossfire Diversity Nano RX vs TBS unify 5v
tbs crossfire diversity nano rx doigts
 Crossfire Diversity Nano RX vs l’index de Raphael Pirker

Ses dimensions sont 24 X 18 mm et il est livré avec 2 antennes dipôle, des câbles en silicone et de la gaine thermo. Il pèse entre 2 et 3 grammes et est basiquement le full crossfire diversity rx mais en version nano. L’utilisation de ce Crossfire Diversity Nano RX nécessitera la mise à jour du firmware, à commencer par l’agent TBS installé sur votre PC.

Les avantages du Crossfire Diversity Nano RX

Les possesseurs de Crossfire savent que malgré la qualité du matériel, il n’y a pas de miracle et certaines zones restent moins sensibles. Sur une immortal T, par exemple, une partie face aux extrémités horizontales du « T » est moins sensible. Le carbone bloque également en partie le signal. Il en résulte une grosse diminution du signal sous certains angles. Une bonne illustration est le demi tour à grande distance. Le premier intérêt du nouveau Nano RX est donc de diminuer ce phénomène grâce au placement optimum des 2 antennes. En effet, le Crossfire Diversity Nano RX basculera automatiquement sur l’antenne ayant le meilleur signal.

En terme de portée théorique maximum, le Crossfire Diversity Nano RX dispose des mêmes caractéristiques que le Crossfire Nano RX. Mais en test pratique, TBS indique que la portée a quasiment doublée. TBS a testé la portée jusqu’à 100km !

Le Crossfire Diversity Nano RX possède des pad de connexion pour une batterie externe. La lipo elle même n’est pas fournie dans le kit, mais une lipo 1S de tiny whoop ferait parfaitement l’affaire. Vous pourrez donc garder le lien avec votre machine, même si la lipo de l’appareil à été déconnectée. L’objectif étant de retrouver votre machine perdue grâce à la mesure de la force du signal. Si vous êtes équipés d’un GPS, le Crossfire Diversity Nano RX pourra donc continuer à vous envoyer les coordonnées de la machine et vous permettra de retrouver facilement votre précieux.

Conclusion

Ce nouveau RX de chez TBS va apporter son lot d’amélioration. Il va surement devenir incontournable pour tous ceux qui pratiquent le long Range. Il sera probablement moins utile aux autres.

Encore une fois, TBS innove dans notre domaine et nous ne pouvons que saluer ces efforts et recherches. Pour ceux qui n’auraient pas vu l’annonce en live et qui voudraient en avoir plus, voilà la vidéo entière, en Anglais.


Retrouvez le nouveau récepteur de TBS sur le site.

6 commentaires sur “Le TBS Crossfire Diversity Nano RX est là

  1. Bonjour, ça en parle partout mais je ne trouve aucune information concernant le GPS et le Nano diversity RX.

    Faut-il connecter le GPS au nano RX pour recevoir les coordonnées satellite en cas de débranchement de la batterie principale ou bien c’est comme avant, il donne les coordonnées en mémoire ?
    Je ne trouve rien à ce sujet…

  2. @Jérôme : Le matériel est composé d’antennes directionnelles à fort gain (type LX de la fabrique circulaire) fixées sur un trépied et parfois même motorisées pour suivre le drone/l’aile. Pour les très longues distance, on peut utiliser les fréquences 2.4GHz voir 1.2GHz pour la vidéo ainsi que VTX puissants (type Boscam Thunderbolt 2W). Voir http://www.maxmyrange.com pour des simulations de portée.

    @David : Si le VTX et le VRX ne sont pas sur la même plage de fréquence, ça va moins bien marché 😉

  3. IL me semble aussi que les très grandes portés en vidéo comme en radio ne se font pas avec des kwad mais avec des ailes, donc en altitudes pas au ras du sol et la, la vidéo porte bcp mieux .. aussi certain n’utilise pas le 5.2 pour la vidéo mais du 2.4 qui a une bien portée ..

  4. Salut,

    Merci pour l’article ! J’en profite pour une question plus générale qui me taraude depuis un moment. Avec un R-XSR aujourd’hui, le drone perd le signal de la RC à peu près au même moment que je perds le signal du VTX dès lors qu’il y a quelques arbres sur la trajectoire (ok, je ne suis pas monté à 600 mW 😉 ). Mais ce qui m’intrigue : c’est bien de pouvoir aller à 100 km avec la RC, mais encore faut-il que le retour vidéo suive.

    Ceux qui font du long range en Crossfire ont-ils un matos spécifique pour la vidéo ou simplement monter le VTX à pleine patate suffit à tenir des distances de plusieurs kilomètres (voir des dizaines de km) ?

    • POur le long rang que l’on voit généralement dans les vidéo de drone, les pilotes ne font « que » quelques kilomètre. Dans ce cas un VTX standard et un terrain dégagé suffit. Pour du vrai long range, les VTX et VRX ne sont pas sur la même plage de fréquence.

Vous cherchez de l'aide ? Passez plutôt sur notre groupe Facebook.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites