fbpx
Home / La rédac / Bee-Bumper – Un cinewhoop à la française

Bee-Bumper – Un cinewhoop à la française 2

Aujourd’hui on va parler d’un projet sympa d’un français. Il s’agit d’une frame cinewhoop nommée la Bee-Bumper. Son concepteur répond à nos questions.

Nous avons pu suivre ce projet de près sur le groupe FaceBook de Culture FPV. Si vous ne l’avez pas rejoint, je vous le recommande chaudement.

Qui est le concepteur derrière ce Bee-Bumper ?

Il s’agit de Laurent Athenol, un Dromois (de Montelimar) de 33 ans qui décidé de dessiner et créer sa propre frame de type cinewhoop. Ayant des soucis financiers et l’envie de créer sa frame, Laurent a pu facilement concevoir son prototype grâce à son travail. Un de ses amis d’un bureau d’étude de sa boite lui a appris à se servir d’un logiciel de CFAO (Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur), Inventor, et 2 jours plus tard, l’idée du Bee-Bumper est née.

Bee-Bumper construction

Quelles sont les caractéristiques de ce Bee-Bumper ?

C’est donc un chassis de type Cinewhoop 3″ avec 3 emplacements de stack. Le premier se situe donc à l’avant et dispose de trous M2 en 20×20 pour y loger une caméra de type Caddx Turtle (retrouvez notre test ici) ou une Foxeer Mix (retrouvez notre test ici). Au centre, le Bee-Bumper dispose d’un double emplacement 20×20 M2 ou 30×30 M3 pour y mettre votre stack principal (FC + ESC) et enfin à l’arrière un emplacement 20×20 en M2 pour y mettre un VTX et un RX. Autant dire qu’il y a de la place pour tout ranger proprement.

Le support d’antenne combine un emplacement pour une pigtail SMA et une immortal T qui vient se clipser dessus.

L’emplacement de la caméra fait 20mm de large.

Le nom Bumper n’est pas sans rappeler le Bumper de chez Armattan et il y a de quoi. Laurent découpe lui-même une mousse qui enveloppe les ducts et ainsi protège la structure des éventuels chocs.

Bee-Bumper

La top plate est en carbone de 1.5mm d’épaisseur et la bottom de 2mm. Pour gagner en légèreté, Laurent à opter pour de la visserie aluminium. Attention donc au moment du vissage. Une visserie en titane permettrait d’éviter tout soucis lors du serrage mais couterait aussi beaucoup plus cher. Le poids total de la frame est de 160gr.

Bee-Bumper construction

Gros point positif pour ceux qui possèdent une imprimante 3D, c’est la mise à disposition des fichiers STL sur Thingiverse.

Quand est-ce que la commercialisation aura lieu ?

D’après Laurent, la commercialisation du Bee-Bumper serait très proche. Il a demandé à Damien Gans de l’aider pour les réglages donc une fois que c’est fait, la commercialisation aura lieu. Il faudra contacter Laurent sur sa page Facebook et payer via Paypal.

Bee-Bumper

Le prix est de 85€ pour les 10 premiers acheteurs et 99€ pour les suivants.

Le prix peut sembler élevé mais Laurent assure que sa marge est ridicule. Il veut faire en sorte de travailler avec des entreprises françaises et c’est pour ça qu’il doit diminuer ses marges pour qu’un maximum de personnes puissent s’offrir son boulot. Un passionné qui se passionne pour l’artisanat assurément.

Bee-Bumper en vol

Il est cependant confiant et espère que le Bee-Bumper plaira. Les premiers retours de Damien Gans et d’Alexandre Coquoz, semblent être très positifs.

D’ailleurs, si vous voulez voir ce que ça donne un Damien Gans qui teste le Bee-Bumper, voilà une vidéo de vol.

Bee-Bumper Logo

J’aime bien ce genre de projet et j’espère que cet article vous a plu. Laurent nous envoie sa frame pour que David puisse vous faire une review plus détaillée. Personnellement j’ai hâte de la voir en vrai.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites