fbpx

Betaflight 4 de A à Z EP2 onglet installation et port

Le logo de Betaflight

Aujourd’hui, c’est le second épisode de la série sur la découverte de Betaflight 4, l’EP2.
Vous pouvez retrouver la première vidéo ici.

Première étape, on branche la carte, et on arrive sur l’interface, tout devrait être bon si vous avez bien suivi la vidéo numéro 1. Aujourd’hui on va voir l’onglet installation et l’onglet port.

Onglet Installation de betaflight

Installation

Pour l’onglet installation, on va vous décrire ce qu’on trouve dedans.
En haut à droite on a une série de boutons, le premier calibration sert à calibrer l’accéléromètre de votre FC. Il faut la poser à plat et cliquer sur calibrer. A savoir que si vous volez seulement en accro, ce n’est pas obligé de calibrer votre FC.
On peut deuxièmement réinitialiser les réglages, ça remet les paramètres par défaut sur votre carte. Utile si vous ne savez plus quoi faire, ou si vous avez fait une mauvaise manip.
Ensuite, les boutons sauvegarder et restaurer permettent d’enregistrer et éventuellement de remettre des paramètres d’un instant T sur votre carte, pour tester différents paramètres par exemple. A savoir que on ne conserve pas tous les paramètres, mais seulement certains, on reviendra plus tard sur le sujet.
Et finalement activer le bootloader DFU, c’est assez pratique pour flasher sans toucher au matériel.
Voilà pour l’onglet Installation de Betaflight

Onglet Port

Port

On a plus de choses pertinentes pour notre usage dans cet onglet. Brièvement, chaque port, comme dans l’informatique, est associé à un périphérique, et peut communiquer avec ce périphérique.
Sur Betaflight, dans notre cas, il faut dire à quel endroit est associé chaque périphérique, comme un RX, un pin Smartaudio….
Ça paraît compliqué mais en fait c’est assez simple.
Par exemple, votre RX est branché sur l’uart 2, eh bien dans l’onglet port, il suffit d’activer le serial RX 2, même chose si le RX est branché sur un autre uart.
Pour le RX, c’est bon. On a aussi les autres composants, par exemple, on peut brancher le Smartaudio sur un uart, il suffira de définir le Smartaudio sur le bon uart.

Les autres paramétrages disponibles sont par exemple les protocoles Runcam, la télémétrie des ESC, un GPS, et plein d’autres choses. De plus, pour le GPS, il faut bien penser à croiser les RX et TX. On a plusieurs sortes de protocoles de télémétrie, les plus utilisés sont Frsky, Smartport et Smartaudio.
Dans la logique, plus on a d’uarts disponibles, plus on peut brancher de matériel. Ce n’est pas forcément utile d’avoir beaucoup d’uarts sur la carte.

Pour finir, il faut bien, encore une fois, penser à enregistrer les changements avant de quitter, sinon aucun composant ne pourra interagir avec la FC. De la même façon, ne surtout pas toucher a la case USB VCP au risque de ne plus pouvoir connecter la carte au PC.

Si vous voulez plus d’infos, le wiki de betaflight est très riche en infos.

C’est tout pour cet EP2 sur Betaflight 4, on vous dit à très bientôt pour le 3.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites