fbpx

HGLRC Sector 150, la bonne surprise !

Aujourd’hui, on teste le HGLRC Sector 150, en version DJI. Après avoir testé le Sector 132, dont nous avions été déçus, voyons ce qu’il vaut.

Caractéristiques du Sector 150

Le Sector 150 est vendu soit en DJI, à savoir un Vista auquel est associée la caméra DJI, soit en analogique, avec une Ratel et un VTx HGLRC, allant de 25 à 600mW.

Les moteurs sont des 1408 en 2400kV de chez HGLRC, sur lesquels sont montées des HQ DP2.9X2.9X4 à 4 pales.

Le tout est alimenté par une stack ZEUS en 20*20, avec une F4 et des ESC 35A.

Pour la frame, on retrouve une frame avec un empattement de 150mm, et la possibilité de démonter les ducts.

sector 150

Le Sector 150 est proposé en version 6 et 4S, et avec différents Rx, à savoir du Flysky, un XM+, un R9MM, un Nano Rx, ou bien sans récepteur.

On teste aujourd’hui la version 6S DJI avec un Nano Rx.

On se retrouve au final avec un quad qui pèse 222g, sans Lipo ni Gopro.

Dans la boîte, on retrouve le quad, des supports pour les Gopros, des protections pour les moteurs, un autre jeu d’hélices, des vis pour les moteurs, avec ou sans ducts (attention de bien prendre la bonne longueur au risque de cramer un moteur), des écrous, de la doc, un strap supplémentaire, et des stickers.

Ce qu’on en pense

Avant même de parler du vol, on peut parler du quad, et de la direction que prend HGLRC vers la qualité. On retrouve maintenant des hélices HQ, une caméra DJI au lieu de la nébula. Ils auraient pu rogner sur le prix, au détriment de la qualité, mais ils ne l’ont pas fait. Dans tous les cas, HGLRC fournit du matériel de très bonne qualité en ce moment.

En vol, on remarque directement que le Sector 150 vole vachement bien, et qu’il a de la patate. On peut soit faire du cinématique, ou du freestyle avec la reprise que permet le 6S. C’est très précis en bas des gaz, on a un vrai contrôle. Mais c’est également très précis en haut des gaz.

Le tune est très bon, on n’arrive même pas à avoir de propwash, même en le provoquant.

C’est très agréable à piloter c’en est même surprenant. On ne ressent pas du tout le poids, malgré qu’on ait une Gopro 8 et une 6S 1000mAh.

Concernant l’autonomie, on peut voler entre 3 et 5 minutes selon l’usage que l’on veut en faire, et ce avec une 6S 1000mAh.

On peut pousser la comparaison avec un Squirt, on est sur un format un poil plus petit, mais on trouve que ça vole mieux qu’un Squirt.

On avait été assez déçus du Sector 132 qui manquait trop de patate, mais clairement, celui-ci est une véritable bonne machine, un bon compromis dans ce format. Le matériel est du matériel éprouvé, et le Sector 150 vole très bien, bref que du bon pour nous. Le seul point noir que l’on pourrait souligner, c’est le support de cam qui tient avec 2 morceaux de TPU. Il est chiant à tilter. Mais bon, ça se change facilement.

C’est une bonne alternative pour celui qui ne veut pas monter sa machine, mais qui veut porter une Gopro.

Vous trouverez le Sector 150 en 6S sur Banggood en PNP à 242€, et en différents configurations :

-PNP 6S DJI à 242€ sur Banggood et à 240€ directement chez HGLRC
-PNP 4S DJI pas encore disponible sur Banggood, mais à 240€ directement chez HGLRC

-Version analogique PNP 4S à 144€ sur Banggood et à 143€ directement chez HGRLC
-Version analogique PNP 4S à 144€ sur Banggood et à 143€ directement chez HGRLC

Theme developed by ThemeStash - Premium WP Themes and Websites