fbpx

Comment voler à plusieurs ? By Tof FPV

Aujourd’hui, on vous présente un petit tuto de Tof FPV qui vous donne toutes les bonnes astuces pour voler à plusieurs sans se gêner. Cette vidéo fait suite à une vidéo plus complète disponible sur la chaîne de Tof.

On utilise différentes fréquences pour nos drones, et ces fréquences interagissent entre elles. C’est important de bien comprendre comment ça fonctionne afin de ne pas perturber les personnes avec qui on vole.
Aujourd’hui, on parle en particulier de la Raceband, la bande ou l’écart entre les fréquences est le plus grand. Cet écart plus grand permet de limiter au maximum les interférences.

Les différentes fréquences disponibles pour nos drones en 5.8GHz

Différentes techniques sont à combiner pour assurer au maximum un vol sans encombres, on les aborde tout de suite :

Limiter la puissance d’émission

Grâce à un analyseur de spectre, on remarque que plus la puissance d’émission est élevée, plus on déborde autour de notre fréquence de base.
Ça peut entraîner des images fantômes et la perte d’image pour quelqu’un qui sera brouillé par notre émission.

Si vous voulez voler à 4 ou moins, vous pouvez voler en 200mW, mais pas plus. Si jamais vous avez besoin de plus de pénétration comme en bando, et que vous avez besoin de mettre votre VTx à fond, il est vraiment conseillé de limiter le nombre de pilotes qui volent en même temps.

Si vous voulez voler à plus de 4, restez en 25mW, c’est plus conseillé pour avoir un retour vidéo fiable. Les pilotes de race volent en 25mW et ne rencontrent pas de soucis d’image durant leurs courses.

Le placement sur le spot à plusieurs

En race, les pilotes branchent et décollent loin des autres pilotes. En effet, lors du branchement, un VTx émet fort, et pas seulement sur sa bande, ça peut perturber d’autres pilotes.
Idéalement, quand vous êtes sur un spot à plusieurs, il faut brancher à plus de 10m des autres pilotes, 15m c’est bien. Vous limiterez les interférences au branchement.

Pour ceux qui volent en DJI, il faut brancher loin de ceux qui volent en analogique, le DJI interfère beaucoup avec le signal analogique.

Utiliser des fréquences judicieuses

Il existe des combinaisons de fréquences bien choisies qui permettent de limiter au maximum les interférences. On notera par exemple une combinaison de fréquences utilisées par les pilotes de race ( R1 R2 F2 F4 R7 R8), qui permettent de voler jusqu’à 6 sans trop de soucis. Pour un vol à 4 pilotes, les fréquences préconisées sont R1 R3 R6 R8.

6 fréquences optimales pour voler à plusieurs

Vous nous direz « mais pourquoi on ne peut pas voler à 8 sur toutes les bandes raceband puisqu’elles sont optimisées pour interférer le moins possible entre elles ? »
Vous avez raison, on ne peut pas à cause d’un phénomène qu’on appelle l’intermodulation. Pour illustrer ce phénomène, on vous propose un exemple : 

On a un écran qui surveille la bande R3.
Quand on allume trois VTx, émettant chacun sur une bande,  à savoir R1, R2, R3, on ne voit qu’une mauvaise image de la R2, et non la R3 comme on pourrait s’y attendre.
Dès lors qu’on éteint le VTx de la R1, ou le VTx de la R2, on peut voir l’image de la R3.

Dans ce cas, le fait d’avoir 2 VTx émettant sur deux fréquences différentes va créer une troisième fréquence qui générera une image fantôme.

L’intermodulation est un principe assez compliqué au premier abord. Si vous voulez comprendre en détail comment ça fonctionne, on vous redirige vers le tuto de Tof.

Une illustration de l’intermodulation évoquée juste au dessus

Configuration du Smartaudio

Quelque chose qui est également important, c’est d’avoir un Smartaudio fonctionnel. C’est très simple à mettre en place, il suffit de raccorder le fil dédié de votre VTx à un uart libre de votre FC.
Il faut enfin configurer le Smartaudio dans Betaflight, mais c’est très rapide, ça prend 2 minutes, vous avez un tuto ici en anglais.

Le branchement très simple du Smartaudio

Le Smartaudio, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une fonctionnalité de certains VTx, même de la majorité des VTx récents, qui permet de changer les paramètres de votre VTx à distance grâce à la radio. Les paramètres sur lesquels on peut interagir et qui nous intéressent aujourd’hui, c’est de pouvoir changer la fréquence d’émission, ainsi que la puissance d’émission.

Utiliser le smartaudio, ça vous permet d’éviter aux autres de changer de bande quand vous arrivez sur un spot et que votre bouton de VTx n’est pas accessible entre autres.

Utiliser le PIT mode

Cette fois, le PIT mode permet de bricoler sur votre drone sur votre spot sans pour autant gêner les personnes avec qui vous volez. En effet, la puissance d’émission est très réduite, de l’ordre du mW, et on a donc une porté d’à peu près un mètre en réception vidéo.
C’est une super fonctionnalité pour ne pas gêner les autres quand vous réglez des paramètres sur votre quad. C’est un point à ne pas négliger.

Si vous ne savez pas comment activer le PIT mode sur votre VTx, il vous suffit de rechercher sur internet le nom de votre VTx, suivi de « manual » ou « notice », vous aurez des infos en anglais. Si vous ne comprenez pas l’anglais, un petit coup de google trad et le tour est joué 🙂 .
Dans la majorité des cas, les docs techniques seront en anglais. Si vous voulez des manuels en Français, il vous suffit de taper le nom de votre VTx, suivi de « manuel ». Mais il y’a peu de chances que vous trouviez un manuel en Français.

Si jamais vous ne parvenez pas à activer le PIT mode malgré des recherches, venez nous poser la question sur le groupe Facebook.

Et surtout…. On prévient quand on branche

Même si vous respectez tous les conseils listés au dessus, il est indispensable de prévenir quand on branche, afin qu’un pilote en plein move ou éloigné ait le temps de se « préparer » à avoir un image moins bonne lors de l’allumage de votre VTx. Sur des sessions, j’ai déjà entendu des « c’est qui le connard qui vient de brancher sans prévenir, je viens de crasher » 🙂 

Et quand on branche, on garde la main sur la XT60 ou XT30 pour débrancher immédiatement en cas de besoin, si un pilote ne voit plus rien.

 

Si vous êtes des anciens dans le milieu, vous allez très certainement connaître ces règles basiques. Mais pour les débutants, ça peut toujours servir pour vos premières sessions à plusieurs.

Si vous voulez approfondir ce qui a été évoqué précédemment, en particulier l’intermodulation, on ne peut que vous conseiller l’excellente vidéo de Tof sur le sujet.

On espère que cette vidéo vous sera utile. En attendant, bons vols à tous!

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites