fbpx

Betaflight 4 de A à Z EP3 onglet configuration

betaflight 4

Aujourd’hui, c’est le troisième épisode de la série sur la découverte de Betaflight 4, l’EP3.
Vous pouvez retrouver la dernière vidéo ici.

Démarrage

Alors comme toujours, on commence par brancher la carte, on s’y connecte, et c’est parti ! Aujourd’hui, on s’attaque à l’onglet configuration, qui est un des plus importants de Betaflight, il permet de configurer la plupart des fonctions du quad.

Les paramètres accessibles dans l’onglet configuration de Betaflight

Onglet configuration de betaflight
L’onglet configuration de Betaflight

Alors au tout départ, on trouve l’onglet mixer. Il sert à indiquer le type d’engin qui vole, que ce soit un quad X, un tricoptère, une aile volante… On peut aussi sur cet onglet inverser le sens de rotation des moteurs. C’est utile si on ne veut plus avoir de saletés sur la caméra lors du décollage ou de rase-motte, puisque les hélices attirent les poussières et autres directement face au quad, et la caméra en même temps. Il faut bien penser, si vous changez le sens de rotation de moteurs, de configurer ça aussi sur Blheli.

Arrive ensuite l’onglet configuration système. On vous décrit ça rapidement puisque c’est assez complexe quand on prend des valeurs autres que celles d’usine. On peut régler la fréquence de fonctionnement des gyros, de la FC, désactiver, ou non le baromètre, l’accéléromètre et le magnétomètre.

L’onglet personnalisation permet de nommer votre machine, vous avez la possibilité d’afficher le nom sur l’OSD.

Un onglet important, l’onglet récepteur. Il permet de sélectionner le bon modèle de récepteur, ainsi que le protocole utilisé pour communiquer avec ce récepteur.

Pour l’onglet autres fonctionnalités, on ne peut pas détailler chaque option, la seule option qu’on vous recommande, c’est d’activer l’airmode, ce qui permet de garder un contrôle du quad lorsque les gaz sont à zéro lors d’une figure. Pour les autres paramètres, c’est par défaut bien réglé, donc n’y touchez que si vous savez ce que vous faites.

Arrive ensuite l’onglet beacon dshot, permet de faire biper les moteurs pas le biais des ESC. C’est intéressant si vous n’avez pas de buzzer, mais il faut savoir que ça ne fonctionnera pas si la batterie est débranchée. On a après l’onglet du beeper, qui permet de paramétrer les cas dans lesquels le buzzer de la FC sonne.

A tout ça on ajoute l’onglet ESC moteurs, il permet de régler tout ce qui touche aux ESC, tant par le protocole, que par les vitesses de communication avec la FC. Cet onglet est à régler par rapport aux données de votre ESC.

On peut après tout ça régler le positionnement de la FC dans l’espace, en modifiant la rotation par rapport à sa position d’usine sur la frame.

L’onglet armé permet de définir l’angle maximum pour amer. En sachant qu’on peut désactiver cet angle, mais c’est assez dangereux, il faut prendre ses précautions.

En cochant l’onglet rssi, on peut récupérer le rssi du Rx sur un pad Rx.

Au niveau du mode 3D, on peut configurer ou non le vol 3d, qui permet de voler retourné, vous pouvez voir un exemple de modèle 3D ici.

Et finalement, on peut ajouter un GPS et modifier ses paramètres dans l’onglet GPS. On vous sortira bientôt un tuto pour paramétrer et configurer le GPS.

C’est tout pour cet EP3 sur betaflight 4, on vous dit à bientôt pour la suite !

 

Comme toujours, si vous voulez plus d’infos, vous pouvez retrouver le Wiki de Betaflight ici.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites